Rester au chaud chez soi !

Trop chauffer peut donner des maux de tête

Surchauffer sa maison augmente les risques de maux de tête

Outre la consommation d’énergie, le chauffage excessif a aussi un impact sur la santé et le bien-être au quotidien. En effet, la chaleur affecte le fonctionnement général de l’organisme de façon continue. Cette action est parfois imperceptible mais peut entraîner des désagréments, c’est pourquoi il est important de bien régler son chauffage.

 

Le mal de tête

 

Le mal de tête est l’une des principales conséquences de la chaleur que l’on peut ressentir. En effet, une température élevée modifie la régulation thermique de l’organisme et les échanges ioniques, ce qui peut favoriser le mal de tête. D’autre part, même si la sensation de chaleur peut être agréable au premier abord, cela peut créer un inconfort au fil du temps, dont on ne s’aperçoit pas nécessairement mais qui induit une tension musculaire, ce qui peut également causer un mal de tête.

 

Les chocs thermiques

 

Un autre effet classique de la chaleur est le choc thermique. Il survient surtout en hiver, lorsque l’écart de température entre l’extérieur et l’intérieur du logement est maximal. Cette différence est mal supportée par l’organisme, qui doit s’adapter très rapidement à un nouveau contexte environnemental et thermique. Or, parfois l'adaptation du métabolisme n’est pas suffisamment rapide et des sensations de bouffées de chaleur, de mal de tête ou de nausées peuvent être ressenties. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut même conduire à un malaise.

 

La déshydratation

 

La déshydratation en hiver reste très fréquente. En effet, si l’on pense naturellement à boire en été, ce n’est pas toujours le cas lors de la saison froide. Pourtant, l’air intérieur surchauffé est très sec et il est nécessaire de s’hydrater régulièrement et en quantité suffisante pour supporter la chaleur, d’autant plus que lorsque la sensation de soif est perçue, les cellules sont déjà en déshydratation sévère. Pour prévenir les problèmes, l’idéal serait donc de consommer de l’eau fréquemment dans la journée, même sans en ressentir le besoin.

 

La déshydratation peut être à l’origine de différents troubles plus ou moins graves, comme les douleurs musculaires et les crampes, le mal de tête, l’accumulation de toxines… Chez les personnes vulnérables, le manque d’eau peut altérer rapidement l’état de santé.

 

La facture énergétique

 

Enfin, surchauffer son logement accroît considérablement le montant de la facture énergétique. D’après les estimations de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), augmenter la température intérieure d’un degré coûterait jusqu’à 7 % de plus. Régler correctement les radiateurs peut donc conduire à une économie substantielle à la fin de l’année !

 

La température idéale

 

Il n’existe pas de température universelle idéale, car cela dépend de nombreux facteurs : le climat (notamment l’humidité de l’air), l’habitude, l’activité, le nombre de personnes et leurs âges… Toutefois, on peut tout de même donner une estimation : une température d'environ 19°C convient pour des pièces où l’on reste éveillé mais plutôt immobile (salon, salle à manger). Dans les chambres, la température doit être plus basse pour un sommeil optimal au chaud sous la couette : aux alentours de 17°C.

 

 

Trop chauffer peut donner des maux de tête

Pour ne pas chauffer pour rien, isoler bien

votre logement

 

 

Contact

Submitting Form...

There was an error with your submission. Please try again.

Thank you for submitting your query. One of our representatives will be in touch with you shortly.

© 2017 le-diagnostiqueur-immobilier.com